Trois jours à Boston

Nous sommes rentrés de nos vacances, riches en paysages, découvertes et émotions. Nous avons passé le début de celles-ci a Boston et voici le détail de nos 3 journées :

Samedi 13 août
Nous sommes partis en voiture à 8H et sommes arrivés 6H plus tard à Boston. Par chance, nous avons pris la bonne direction parmi les innombrables routes qui entouraient la ville et sommes arrivés en plein cœur de Boston du premier coup. « Une fois de plus j’ai été exceptionnel. » dixit Papa (oui  oui, à part pour le choix du parking à 38€ la journée ). Et nous voilà plongé dans un de ces samedi après-midi animés à Boston, avec les spectacles de rue, la musique et les nombreuses boutiques. J’aime beaucoup l’architecture de cette ville, c’est un mélange harmonieux de constructions très modernes, avec des grattes-ciel en verre, un pont très design  et des quartiers bien plus anciens, majoritairement en brique avec des volets noirs so chic !DSC01976

En parcourant le freedom trail nous arrivons sur une place agrémentée de deux statues représentant une famille Irlandaise et une famille Bostonnienne. boston-irish-famine-memorialQuel rapport? Pour la petite histoire, dans les années 1850 des milliers d’immigrants Irlandais ont afflué aux États-Unis, fuyant la famine qui faisait rage dans leur pays. Mais, à Boston, les habitants ont rejeté  les pauvres Irlandais et beaucoup d’entres eux sont morts de faim. Ces statues en sont le mémorial. Nous nous sommes ensuite promenés dans un parc où nous avons rencontré en vieux monsieur, amis des pigeons et des écureuils, qui nous a proposé de leur donner à manger, Antoine était tout content mais pas Maman “c’est plein de puces ne les touche pas ! ”. Puis, nous nous sommes promenés près du port où étaient amarrés de nombreux voiliers. Nous avons fini la journée sur la place toute illuminée de Boston, à écouter chanter un guitariste.

Dimanche 14 août
Alors que nous étions encore couché dans notre chambre d’hôtel, une alarme s’est soudain mise à sonner dans tout le bâtiment. Au bout d’une minute, j’ai quand même ouvert la porte du couloir pour voir d’où provenait ce vacarme, et j’ai alors vu des personnes courir dans tous les sens. Et nous voilà soudain dehors à 9H du matin,  devant notre hôtel, tous juste sortis du lit avec d’autres personnes encore en pyjama sans trop comprendre ce qu’il se passe. Sûrement une personne ayant appuyé sur l’alarme incendie nous explique le gérant de l’hôtel. Mais tout de même, aux États-Unis, on ne lésine pas sur la sécurité ! 20160814_091126 Et sont donc arrivés 4 énormes camions de pompier, tout près à dégainer leur tuyaux pour éteindre les flammes. Mais aucune flammes en vue, ont affirmé les pompiers après être passés dans tous les étages, ouf ! Ce fut en fin de compte, un réveil mouvementé, mais drôlement amusant !

Après nous être remis de nos émotions, nous sommes partis pour Boston, et avons arpenté toute la matinée le quartier très huppé de Bacon Hill, mais quelle chaleur ! Il faisait dans les 96 Fahrenheit l’équivalent de 37 degrés  (oui je suis déjà passée aux mesures américaines haha). Nous sommes allé l’après-midi à Cambridge ( pas en Angleterre), c’est la petite ville juste à côté de Boston qui abrite… Harvard ! Un peu comme à Princeton où nous habitons,  l’Université se confond avec la ville, il y’a de magnifiques bâtiments dans le campus, des parcs, des magasins, des restaurants… et tout ça dans Harvard.e soir au restaurant, alors que nous avions tous choisi du poisson, Antoine à jeté son dévolu sur des cuisses de grenouilles. On l’avait pourtant prévenu qu’on était aux États-Unis et que ce serait très différent de ce à quoi il s’attendait, mais rien n’y à fait il a commandé ses cuisses de grenouilles, ou devrais je dire cuisses de poulet !AirBrush_20160818190239 Énormes,  épicées, frites et sans goût, Antoine à bien retenu la leçon : Toujours prendre une valeur sûre quand on est au restaurant américain,  plutôt que de tenter des plats extravagants, comme des grenouilles bourrées aux hormones !

 

Lundi 15 août
Lundi matin, après avoir petit déjeuner chez PAUL, les croissants et le pain croustillant nous manquaient déjà, nous nous sommes  promené dans la ville une nouvelle fois. Boston est très agréable, elle est différente de New-York par sa taille (bien qu’elle compte 4,5 millions d’habitants) et son ambiance. J’ai trouvé  Boston accueillante, relax, humaine avec ses fontaines où les enfants jouent, ses espaces verts un peu partout et ses rues piétonnes. Le matin nous avons pris le bateau pour contempler Boston depuis la mer qui est très belle aussi de ce point de vue !DSC02036

À midi après avoir mangé des pâtes dans un resto Italien ou Antoine avait encore fait le mauvais choix, que voulez vous il ne comprend rien de ce qui est écrit sur la carte, nous avons continué à  flâner dans les ruelles. J’ai acheté le T-shirt que je réclamais depuis deux jours : celui d’Harvard (ma future université #joke). Et puis, dans la soirée nous avons fait nos adieux à la place illuminée de Boston, j’ai vraiment trouvé cette ville  charmante, et j’espère y retourner un  jour. Le lendemain, nous avons repris la route pour le Maine plus au nord (la suite de nos vacances dans un prochain épisode!).

 

 

Advertisements

7 thoughts on “Trois jours à Boston

  1. Cc merci pour ton récit vivant et plein d’anecdotes rigolotes…j’ai hâte de lire la suite d'”Eva aux USA! ”
    Prends soin de ton petit frère quand même et brief le au restaurant….le pauvre….Attention à toi car avec ses 80 H de cours d’anglais il pourrait très bien très vite te donner le change et qui sait, se préparer à entrer à Harvard !
    Plein de bisous et à très vite Manoue

    Like

    1. Coucou Manoue !
      Merci pour ton commentaire, oui on brief Antoine mais tu le connais, c’est une tête de mule ! J’aurais moi aussi les 80H alors je ne pense pas qu’il me devance de si tôt haha..
      Gros bisous

      Like

  2. Merci Eva !! Encore un récit captivant qui nous permet de partager un petit bout de vos journées aux US !!
    Vivement la suite et en attendant je vous envoi pleins de bisous

    Like

  3. Bonjour mademoiselle Éva,c’est la mule qui vous parle !!!!!
    sachez tout d’abord que les cuisses de grenouilles n’était qu’une simple curiosité.
    je ne suis guère difficile car je me plais a manger du homard,des hamburgers et plein d’autres choses.
    Quand a l’anglais,on en reparle dans 2 ans !!!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s